Mes Coups de Coeur Culturels et bien d'autres...

Mes Coups de Coeur Culturels et bien d'autres...

" IL y aura la jeunesse d'aimer " de Louis Aragon et Elsa Triolet ***

                                                        

                                                       téléchargement.jpg

 

 Et comme l’impression d’un moment suspendu, nous attendons avec délectation  l’arrivée sur scène du couple que forment Ariane Ascaride et Didier Bezace alias Elsa Triolet et Louis Aragon….                                                                                            Et puis, les deux comédiens sont là, devant nous, se plaçant délicatement devant leur pupitre respectif, concentrés comme des musiciens devant leur partition. Ils nous parlent du temps qui passe, de l’amour, des moments plus ou moins heureux de ce couple mythique qui n’en aura pas fini de s’aimer malgré les embûches, les difficultés inhérentes à une guerre impitoyable (la seconde guerre mondiale), malgré les interrogations et la hantise de la séparation.

                                                 

 

                                    Lecture Aragon.png

 

Au-delà d’une simple lecture, c’est un spectacle qui nous est offert : harmonieux, délicat, subtil, où l’humour n’est pas exclu. Un spectacle choisi par Bernard Vasseur, parmi quelques pages de romans des deux écrivains, parmi quelques extraits de poèmes…Des poèmes de toute éternité qui ont nourri des générations et qui, à n’en pas douter, en nourriront bien d’autres. Qui n’a pas entendu ces poèmes d’Aragon mis en musique et honorés par Léo Ferré ou Jean Férat ?

« Est-ce ainsi que les hommes vivent…. »

« Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre… »

« Je suis plein du silence assourdissant d’aimer… »

« Heureux celui qui meurt d’aimer... »

« Il n’y a pas d’amour heureux… »

 

Des mots chuchotés par 2 comédiens de talent, dont la réputation n’est plus à faire.  Les mots d’un couple (Aragon/Triolet) hors normes mais, dans lequel chacune ou chacun peut se reconnaître !...                                                                                                  Dans un décor minimaliste, la sobriété de la mise en scène de Didier Besace fait écho à une mise en éclairage parfaitement adaptée de Léo Thévenon.                                                    Un spectacle intimiste nimbé de lumière, accompagné d’une musique de choix de Bernard Vasseur, le tout d’une étrange beauté…

 

A ne pas manquer.

-------------------------------------------------------

           

***  Le Lucernaire, 53 rue Notre –Dame-des-Champs 75006 Paris.

        Réservations : 0145 44 57 34 / www.lucernaire.fr

 

 

                                        Jusqu’au 24 novembre 2019

 

 

                                                                                   

                                                                                                      Lydie Léa Chaize

 

                  

 

 

 

                                                           



28/10/2019
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres