Mes Coups de Coeur Culturels et bien d'autres...

Mes Coups de Coeur Culturels et bien d'autres...

Les Voyages de Presse Culturels et Touristiques

Les voyages qui ont fait battre mon coeur


Le Château d'Auvers-sur-Oise *

                      

                                                 

 

 

Bien que construit au XVIIème, le Château d’Auvers, racheté par le Conseil Général du Val d’Oise se veut, depuis 1994, être le témoin de son  temps.

C’est ainsi que vous pourrez découvrir cette bâtisse - ayant appartenu à un  banquier italien -  au cours d’un périple intitulé « Sur les Pas de Van Gogh », entre le 5 avril et le 21 septembre 2014.

Comme vous le savez probablement le célèbre peintre n’a vécu à Auvers-sur-Oise que 70 jours et pourtant sa trace y reste indélébile. Qui de l’Auberge Ravoux restaurée à l’identique par le propriétaire des lieux M. Dominique-Charles Janssens; qui de la Maison du Docteur Gachet son mécène; qui de l’Eglise d’Auvers devenue célèbre par le fameux tableau peint par Vincent et du joli cimetière où il repose avec son « bien-aimé » frère Théo.

Le Château d’Auvers propose donc, à l’étage  un parcours multimédias au thème bien évocateur  « Voyage au temps des Impressionnistes ». Vous aurez là, grâce  aux moyens modernes : décors, vidéos, bandes-son, écrans géants,…, un bel aperçu  du travail des Peintres de la Couleur comme Monet, Renoir, Pissarro et   tant d’autres qui ont vécu ou sont passés dans le Val d’Oise, sur le chemin de la Côte d’Opale où bon nombre d’entre eux partaient y séjourner.

Dans l’Orangerie Sud du Château, vous prendrez le temps d’admirer les œuvres de Nowart que nous propose la Directrice du lieu Marie-Cécile Tomasina qui a du flair et de la compétence pour ces choses-là ! Nowart, de son vrai nom Arnaud Rabier, est un artiste plasticien pluridisciplinaire** : du graffiti dans la rue à la peinture (un temps dans « son usine » à Clichy) en passant par la vidéo, l’infographie en 2 et 3 dimensions, le théâtre, la musique, le film,……,  cet artiste peint, médite, se construit et, crée comme on respire…    

Quel rapport avec Van Gogh, vous direz-vous ?                                                                                        

En 1995,  Nowart découvre inopinément une reproduction d’un tableau peint par Van Gogh « Les Usines de Clichy » ; l’une de ces usines que Nowart a occupée lui-même à Clichy un siècle après. Dès lors, ce choc amène Nowart à s’intéresser de plus près à l’œuvre et à tout ce qui touche  à la vie de l’artiste appelé " l’homme à l’oreille coupée ".                                                                 

Plus de quarante tableaux ont été spécialement conçus pour cet évènement à Auvers-sur-Oise. En totale harmonie, voire en symbiose avec Van Gogh, Nowart nous offre un travail remarquable que n’aurait pas désavoué le Grand Maître, précurseur  du Fauvisme. Les portraits traités par Nowart sont pleins, flamboyants, riches de sens, symboliques de sa richesse intérieure.

Cette exposition intitulée «  De l’Impressionnisme au Street Art » est à voir absolument parce qu’elle est forte et inspirante. Tout comme Nowart, Auvers-sur-Oise nous donne envie d’aller « Sur les Pas de Van Gogh »..…un peintre,  un érudit, un humaniste, une âme qui n’en finira jamais de nous surprendre…

---------------------------------------------------

* Château d’Auvers, rue de Léry  95430 Auvers-sur-Oise                                                                                                                                                                                                                                                                                                       Tél :01 34 48 48 48 / info@chateau-auvers.fr / www.chateau-auvers.fr

Jusqu'au 21 septembre 2014.

**  Un ouvrage passionnant sur Arnaud Rabier Nowart intitulé "du graffiti à l'Art in Space " vient d'être édité: " Le voyageur éditions"; contact: ap@Iveditions.com 

 

                                                        tableau de Nowart.jpg


18/04/2014
0 Poster un commentaire

La Saison Culturelle 2013 à Auvers-sur-Oise

 

  

« Auvers est bien beau, beaucoup de vieux chaumes, entre autres,

ce qui devient rare, réellement c’est gravement beau,

c’est de la pleine campagne caractéristique et pittoresque… »

« La peinture promet de devenir plus musique »… »

                                                         

                              Vincent Van Gogh (Auvers/Oise 1890).

 

C’est chaque fois un enchantement d’aller à Auvers-sur Oise,

à la rencontre de Vincent Van Gogh, sur les traces des lieux où il a vécu, des lieux où il a

peint, environ 70 chefs d’œuvres en 70 jours; un temps record, semble-t-il,

dans cette commune célèbrement immortalisée par sa toile qui représente

l’Eglise.

Mais, aller à Auvers-sur-Oise c’est, non seulement aller à la découverte

d’un passé illustre mais c’est aussi s’inspirer de ce passé pour entrer dans

la modernité.

 

Depuis le mois d’avril, la saison culturelle et touristique a démarré

à Auvers sur l’Oise, dixit Auvers-sur-Mer pour l’année 2013; Auvers

étant située sur les axes qui mènent tout naturellement à la mer…

 

Dès le milieu du XIX ème siècle, les Impressionnistes installés pour la

plupart sur les bords de Seine et d’Oise partent à la découverte de paysages nouveaux, sublimement inspirés par les jeux d’une lumière particulière,

reflet du doux nom de Côte Fleurie et de Côte d’Opale.

 

A Auvers, aux quatre points d’entrée de la ville, le décor est planté.

De savantes installations modernes conçues par des artistes plasticiens

font évocation de la plage, des bateaux, du vent du large et des embruns…

 

L’Orangerie du Château d’Auvers présente une très belle et très riche exposition d’affiches publicitaires originales, prêtées par le Centre des

Archives de la SNCF, La Compagnie des Chemins de Fer ayant créé en

1837 la première ligne ferroviaire Paris Saint-Lazare /Côte d’Opale et,

Ouvert la gare d’Auvers, en 1846.

 

Dans la Maison du Docteur Gachet, célèbre mécène de Van Gogh,

Se tient une exposition exceptionnelle intitulée « Empreintes de la Mer »,

« technique des Gyotaku, inventée en 1862 par les marins-pêcheurs du Japon qui

ont immortalisé leurs plus belles prises en encrant les poissons pour les imprimer

sur du papier ou sur du tissu de soie ».sic.

Aujourd’hui, sont exposées les œuvres d’artistes japonais contemporains,

 

dont Boshu Nagase, passés maîtres dans cette technique connue et

reconnue par les communautés scientifiques et artistiques internationales.

 

« Du tableau à l’assiette ». Sur une idée de Jean-Yves Pinard, ancien chef

restaurateur du Musée du Louvre, de s’inspirer de certains tableaux pour

réaliser des recettes, l’Office de Tourisme d’Auvers a développé un

partenariat avec 5 restaurateurs de la ville qui proposent des menus aussi

délicieux au goût qu’agréables à la vue. Il s’agit de Joël Boilleau,

maître-cuisinier de France et propriétaire de l’Hostellerie du Nord; il s’agit également de l’Auberge Ravoux (une fourchette au guide Michelin), de 2

jeunes chefs au « Chemin des Peintres », d’un restaurant marocain

gastronomique et d’une brasserie typiquement française.

 

Soulignons que « le Musée de L’Absinthe », mérite le détour par la

diversité et la richesse des objets exposés, d’autant que cette boisson chic,

appréciée de toutes les catégories sociales de l’époque, est prohibée

depuis 1915 !

 

Enfin, il ne faudra pas oublier de visiter cette fameuse auberge où

Van Gogh a séjourné, l’Auberge Ravoux, lieu mythique restauré et

préservé par Dominique-Charles Janssens, passionné d’Art et passionnant

lorsqu’il raconte Van Gogh….

La salle de restaurant avec son bar de l’époque, son buffet authentique et

les torchons à carreaux rouge et blanc qui recouvrent les tables, sur lesquelles

aimait dessiner le peintre, sont autant de réminiscence d’un passé, somme

toute pas si lointain. Là-haut, la minuscule chambre où a dormi l’artiste est

vide. Elle n’a besoin d’aucun artifice, l’ombre de l’artiste plane… Seule sa

chaise nous rappelle sa présence et ces mots écrits de sa main dans un

sous-verre suspendu, nous révèle un désir profond de célébrité :

 « Un jour ou l'autre, je crois que je trouverai le moyen

    de faire une exposition à moi dans un café ».

Cette chambre vide nous parle, nous émeut, nous touche au point d’espérer

y découvrir l’ombre de ce Maître prodigieux.

Il faut sillonner l’univers de Van Gogh, partir à la découverte des paysages champêtres qu’il a captés et transcrits sur ses toiles, reproduites de-ci de-là

au détour des chemins d’Auvers.

 

Auvers-sur-Oise, petite ville parfaitement authentique, classée donc

préservée de toute tentative de construction anarchique nous transporte

dans une époque qu’on a du mal à imaginer.

Et, ce petit cimetière où reposent côte à côte Vincent et son frèsre Théo :

deux petites plaques sobrement gravées devant lesquelles pousse du lierre,

comme pour s’ancrer et témoigner de leur entachement mutuel pour l’éternité.

 

Du 1er juin au 5 juillet,  le festival de musique classique L’Opus 33

« De Mozart à Mozart et Thierry Machuel » s’annonce exeptionnel dans

cette Eglise Notre Dame d’Auvers-sur-Oise, à l’accoustique remarquable.

Le concert d’ouverture se fera sur une musique de Mozart avec l’ensemble

Orfeo 55 et la mezzo-soprano sous la direction de Nathalie Stutzmann. Et

la clôture aura lieu le samedi 5 juillet, avec Le Requiem de Mozart, ce génie

dont on ne se lasse pas.

 

Partez à la découverte d’Auvers-sur Mer, lieu magique s’il en est où, vous

serez subjugué (e) par la diversité des activités culturelles où, cependant la

sérénité vous surprendra à tel point que vous serez envahi(e) d’un bonheur indicible !...

A 30 mn de la gare du nord !

 

*   la ville d’Auvers-sur-Oise : 01 30 36 60 83/ site : www.auvers-sur-oise.com

*   l’office de tourisme d’Auvers : 01 30 36 10 06/ www.lavallerdeloise.com

*   le château d’auvers : 01 34 48 48 48/ www.chateau-auvers.fr

*   la maison du Docteur Gachet : 01 30 36 81 27/ www.valdoise.fr

*   le festival de musique : www.festival-auvers.com

 

 

                                                                  

 

                                                                     Lydie-Léa Chaize, journaliste

 

 

 

 

  

 

 


 sous les voûtes du Château, sa directrice et un groupe de journalistes de l'A.P.E.

 

 

 


 


         

 

 


21/05/2013
0 Poster un commentaire

A la découverte de La Polésine, terre italienne dotée…

 

 ... d’une histoire, d’un passé culturel et d’un présent  touristique jubilatoires !

 

De tous temps, les fleuves ont été source de jouissance et de richesse  pour les hommes qui ont su en exploiter tous leurs bienfaits.

Le Pô et sa plaine n’échappent pas à la règle et plus encore…

  

                                                                                    

                                                                   Venise: sur le Grand Canal, des journalistes en plein boulot  ! 

 

 

 

Alors, à bord d’un bateau, embarquement immédiat !

Venise a longtemps fasciné les amoureux et, si vous-même avez succombé aux charmes ô combien célèbres de cette ville magique, n’hésitez pas à prendre le temps de dépasser la lagune pour emprunter une multitude de canaux adjacents au Pô et à l’Adige, les 2 plus grands fleuves italiens.

Six cents kilomètres de voies navigables vous permettront de louer un bateau avec possibilités d’amarrage, d’appontements et d’accès aux petits ports.  

Les amoureux de la nature seront enchantés par la flore et la faune, riches d’espèces de toutes sortes. Les inconditionnels de la Culture se délecteront d’univers multiples et insoupçonnés. Insoupçonnés parce que tout au long du trajet que vous aurez choisi d'emprunter, vous ferez escale pour visiter les nombreuses villas, situées à l’abri des regards, pour la plupart construites au XVI ème et XVII ème siècles et devenues célèbres par le nom des architectes ou des seigneurs vénitiens qui en avaient fait fréquemment leurs résidences secondaires.

 

                                                                  

 

Ca n’est pas  « L’embarquement pour Cythère »  (le célèbre tableau de Watteau qui révèle des personnages en quête d’amours galantes) mais, un embarquement pour tout un chacun, simplement en quête de beautés…

Tout au long de chaque rive, que la nature est belle, reposante, accueillante, dans une symphonie de couleurs fluctuantes au gré des heures !

Cependant, il nous faut quitter le bateau pour aller à la découverte de quelques villas parmi une vingtaine d’autres, de la Vénétie.

 Dans le petit village « La Fratta Polésine » qui s’ennorgueillit de la majestueuse villa « La Badoera » vous vous approcherez à pas lent, comme pour vous délecter à l’avance d’aller à la rencontre de cette demeure quasi seigneuriale, construite vers 1555 par le célèbre architecte de l’époque, Palladio. Ce nom Badoera vient de Badoer, descendant d’une des plus anciennes familles de la noblesse vénitienne. Les colonnes doriques et l’imposant escalier conduisent aux fresques singulières

qui témoignent de l’alliance des 2 grandes familles Badoer et Loredan.

 

                                                                             " La Badoera "

 

Pas très loin de là, vous serez transporté au XVII ème siècle dans la villa Matteotti où est né et a vécu  Giacomo Matteotti, le célèbre homme politique, secrétaire général du parti socialiste italien qui fut assassiné  par les fascistes en 1924. Cette villa sera bientôt un Centre d’Etudes et un Musée consacré à ce martyr.

L’apothéose de ces quelques visites est la Villa Foscari « La Malcontenta », construite  également vers 1555 sur le bord du Canal de la Brenta par les descendants du Doge Francesco Foscari. Cette demeure, je dirais presque ce Temple, est grandiose par toute sa conception architecturale, par son superbe  portique, véritable salle de bal, qui se reflète dans les eaux du canal ; dans certaines pièces inondées de lumière, quelques fresques aux couleurs presque originelles sont inspirées de la mythologie grecque, chère au poète latin Ovide qui a «chanté », « Les Métamorphoses ». Située dans un environnement buccolique des plus délicieux, cette villa est habitée par intermittence et, paraît-il, des fêtes somptueuses s’y déroulent…

 

                                            

 

                                                                                      L'entrée de " La Malcontenta "

 

                                                                                  Et ses Fresques d'une des Salles.

 

 Au cours de vos périples, faites un saut dans cette charmante petite ville, Rovigo, très riche d’un passé médiéval, notamment d’une curiosité qui n’est pas propre qu’à La Tour de Pise, celle des Tours penchées: la« Tour Donà » et la «Torre Mozza ».

Edifié par les vénitiens à la fin du XVIème siècle, le magnifique Temple de la BeataVergine del Soccorso, communément appelé « La Rotonde », ne vous aura pas échappé par son architecture octogonale.

Flâner dans les rues de Rovigo, c’est humer l’air du temps passé qui est présent à chaque détour du chemin…D’un chemin qui conduit, depuis quelques années à la modernité, celle d’un nœud routier et ferroviaire entre Ferrare et Padoue.

      

                                                                                           " La Rotonde " à Rovigo

 

 

Après ces délices visuels voire intellectuels, si vous aimez les délices gustatifs et que vous vous adonnez au plaisir de la pêche, vous ne résisterez pas à l’envie de rencontrer Maurizio Crepaldi. Dans son restaurant, il vous régalera de ses belles prises délicieusement cuisinées par lui, vous révèlera peut-être quelques secrets du pêcheur passionné qu’il est et, si vous êtes sympa…, il vous parlera du repas qu’il a préparé au Vatican, il y a quelques années …

 

                                                                                 

                                                              Maurizio Crépaldi                                                 Accès à son restaurant

 

 Enfin, pour commencer ou bien pour terminer vos vacances de rêves, n’oubliez pas de vous offrir un survol en hélicoptère de ce fameux Delta du Pô, somptueux, grandiose, sublime d’où vous aurez un aperçu des rizières, des cultures de céréales diverses et variées, de ces parcelles de terres cultivées, impeccablement dessinées, qui témoignent du magnifique travail, voire du labeur des hommes dont on parle trop peu !

 

 

                                                                   

 

                                                                             Une vue aérienne des cultures du Delta du Pô

 

 

Nous savions que l’Italie était d’une fascinante beauté par les trésors de son histoire, par toutes ses villes d’Art mondialement réputées mais, nous ne savions pas à quel point elle offrait de nombreuses alternatives particulièrement celle « d’apprendre » la nature et de contempler à pied, à bicyclette, en bateau des paysages uniques !

Aussi tous les qualificatifs que nous pourrions utiliser pour décrire de telles réalisations faites par les hommes et pour les hommes,

seraient en-deçà de la lettre.

Belles vacances à tous, petits et grands !

-----------------------------------------------------------------------------

 

Pour tout savoir sur :

*  La navigation sur le Delta du Pô à Venise, Mantoue, Padoue, Ferrae, …

    ---- > pour informations et locations de bateaux :

    L’Union de la Navigation Interne en Italie (U.N.I.I.)

    www.unii.org  /  +39 041 92.51.19  /  unii@libero.it

    secrétariat :  cellulaire--> 338 8102140

 

*  Les croisières touristiques à bord d’un navire:

     www.deltatour.it / 049/8700232

 

*  Le tourisme dans le Delta du Pô :

    www.deltapocard.it  / +39 0426 337824  /  info@deltapocard.it 

 

*  Le tourisme à Venise : www.veneto.to / +39 041 2795456 /

    promointegrata@regione.veneto.it

 

*  Un restaurant au bord de l’eau : « Il Bilancione »,

    17, Via Bacucco 45012 Ariano nel polesine (RO),

    Tél --->  333 1798064

 ------------------------------------------------------------------

 

 Le saviez-vous ?

 

*   Venise est inscrite au Patrimoine Mondial de l’Humanité

*   Henri III de Valois, roi de France, séjourna dans la Villa Foscari « La Malcontenta ». Ce nom (en français mécontente) vient d’une légende

     selon laquelle « une jeune femme mariée à un des Foscari, aurait été reléguée dans ce palais, loin de la belle vie vénitienne, à cause de

     sa conduite peu exemplaire ». sic.

*   Parmi les nombreuses villas de la Vénétie, il faut noter la villa « Almerico Capra » construite également par le prolifique architecte Andrea

     Palladio, qui a servi de mise en scène au célèbre cinéaste Joseph Losey dans son Film-Opéra sorti en 1979 « Don Giovanni » de

     Wolfgang Amadeus Mozart.

 

                                                                                                                                                                             juin 2013

 

                                                             

                                                                                                                                                                                          Lydie-Léa Chaize

 

                                                    


03/07/2013
0 Poster un commentaire

« L’Italie Eternelle à travers le prisme de ses canaux » ou « Comment voyager autrement ». (suite).

 Depuis quelques années je vous parle avec délectation de ces voyages par voies navigables, à la découverte d’une Italie à nulle autre pareille !                                       (voir les précédents articles dans la rubrique « Les Voyages de Presse Culturels et Touristiques »).                                                                                                               Après vous avoir entretenu de quelques navigations réjouissantes sur le Pô et sur quelques uns de ses canaux adjacents, aujourd’hui je reviens sur cette magnifique région, La Vénétie, dont on n’aura jamais fini d’explorer toutes ses beautés.
De Venise à Padoue, un passé historique flamboyante !                                                                                                                                                                       Atterrissant une fois encore à Venise - ville ô combien magique que, comme tous les amoureux du monde vous avez déjà visitée, - vous embarquerez sur l’un des beaux bateaux dont le très confortable dénommé « Il Burchiello », qui assure un service de ligne grand tourisme. Empruntant le Canal de la Brenta, il vous conduira, si vous le souhaitez, jusqu’à Padoue.                                                                                                                                                                                                                                  Mais avant, vous ne manquerez pas de faire une halte à Stra pour visiter la somptueuse Villa Pisani où l’abondance des œuvres d’art est stupéfiante.
                        villa-pisani-(italie 2016.jpg
                                                                                                                                                                                                                                                                        Construite en 1721, elle témoigne d’un passé riche et fastueux tant elle fut l’écrin de nombreuses rencontres entre aristocrates, monarques et chefs d’états, dont Napoléon Bonaparte qui l’acheta pour l’offrir ensuite à Eugène de Beauharnais….
N’échapperont pas à votre sagacité quelques villas paladiennes dont la plus illustre est la Villa Foscari « La Malcontenta ». Construite vers 1555 sur le bord du Canal de la Brenta par les descendants du Doge Francesco Foscari, cette demeure, je dirais presque ce Temple, est grandiose de par toute sa conception architecturale, par son superbe  portique, véritable salle de bal, qui se reflète dans les eaux du canal. Dans certaines pièces inondées de lumière, quelques fresques aux couleurs presque originelles sont inspirées de la mythologie grecque, chère au poète latin Ovide qui a  « chanté », « Les Métamorphoses ». Située dans un environnement bucolique des plus délicieux, cette villa est habitée par intermittence et, paraît-il, des fêtes somptueuses s’y déroulent encore...  
  
       
Quelques fresques sur les murs de La Malcontenta.
Sur le fleuve Le Lemene, de Concordia à Caorle en passant par Portogruaro…                                                                                                                                             Dans l’arrière-pays de l’Adriatique, suspendue entre le Moyen Âge et la Renaissance,  Portogruaro dégage un charme particulier. Flâner dans ses rues agrémentées de Palais aux façades magnifiquement décorées et découvrir son impressionnante Cathédrale Duomo di Sant’Andrea au clocher incliné, c’est se délecter  de nourritures intellectuelles vibrantes. Sans pour autant négliger les nourritures œnologiques et gastronomiques.                                                                                                                  Alors pour se sustenter, l’Italie n’est pas en reste; les vins et les spécialités abondent. Dans cette région  où le temps n’a pas de prise, une petite ou une grande halte, par exemple à « Hotel Iulia Ristorante Trattori A. Zentil » **, répondra certainement  à vos attentes !
 Duomo di Sant'Andrea Apostolo (italie 2016).jpg
                                      
Une vue du fleuve Lemene sur Duomo di Sant’Adrea
Après avoir reçu plusieurs affluents, Le Lemene se jette dans la Lagune de Caorle qui, par son histoire, est l’un des lieux les plus importants du Haut Adriatique. Notamment, parce que les premières cabanes de pêcheurs (i casoni), qui ont été construites en cannes marécageuses, peuvent être encore visitées. Elles sont un témoignage de l’architecture d’antan.
                                                                                                                                                                                                                                                           
Caorle, sur l’Adriatique Nord est surnommée "La Perle de l'Adriatique".                                                                                                                                                  C’est dire, si elle mérite le détour ! Sous un ciel clément au climat méditerranéen, chacun peut y trouver son compte : des plages à proximité, des magasins de toutes sortes, des lieux culturels de premier plan, …, …                             
                                                                                                    Le magnifique centre historique de style vénitien et la cathédrale dédiée à San Stefano
 Nous savions que l’Italie était d’une fascinante beauté par les trésors de son histoire, par toutes ses Villes d’Art mondialement réputées mais, nous ne savions pas à quel point elle offrait de nombreuses alternatives, notamment celle de contempler, de moult façons, à pied, à bicyclette, en bateau, des paysages uniques !                      Six cents kilomètres de voies navigables italiennes offrent plusieurs possibilités dont la location de bateaux de capacité variables selon les besoins, avec possibilités d’amarrage, d’appontements et d’accès aux petits ports.

                                    

                                                                                                                                                                         Les joies de la navigation, alliées aux découvertes d’une culture italienne toujours florissante, donneront un supplément d’âme aux vacanciers en  quête de beautés…                                                                                                                                                                                                                                                                   Tout au long de chaque rive d’un fleuve, que la nature est belle, reposante et accueillante, dans une symphonie de couleurs, dans des variations multiples au gré des heures. « Apprendre » la nature c’est aussi être en symbiose avec elle. Que de joies et que de réflexions enrichissantes sur ces voyages qui nous font prendre conscience, s’il en était besoin, que de telles réalisations ont été faites par les hommes et pour les hommes, qui se doivent de préserver toutes ces richesses !                                    Belles découvertes à tous, petits et grands.                                                               
-------------------------------------------------------------
Le saviez-vous ?                                                                                                                                                                                                                                                     ----------------------
*  Le Parc de la Villa Pisani a été nommé « plus beau parc d’Italie » en 2008. Mais, n’oublions pas que sa structure a été inspirée des modèles français appliqués par notre grand jardinier André Le Nôtre ! Le Labyrinthe de la Villa Pisani, plus connu sous le nom de « Labyrinthe de l’Amour », est le plus grand labyrinthe d’Europe.                Henri III de Valois, roi de France, séjourna dans la Villa Foscari « La Malcontenta ». Ce nom (en français mécontente) vient d’une légende selon laquelle « une jeune femme mariée à un des Foscari, aurait été reléguée dans ce palais, loin de la belle vie vénitienne, à cause de sa conduite peu exemplaire ». sic.                              * L'écrivain Ernest Hemingway fut hébergé à Caorle par son ami le Baron Raimundo Nanuk Franchetti lors de l'hiver 1948.
*  Le Musée de la Chaussure, dans le cadre grandiose de la Villa Foscarini à Stra, rassemble une collection impressionnante de chaussures qui rivalisent d’audace et de beauté dans la création. Y sont présentés 1500 exemplaires de luxe signés par des ateliers de mode du monde entier : Dior, Saint-Laurent, Calvin Klein, Vera Wang, …, dont la fabrication est « made in Italy ».
-------------------------------------------------------------------------
Pour toutes informations :                                                                                                                                                                                                                                    -----------------------------------                                                                                                                                                                                                                                        *  La navigation sur le Delta du Pô à Venise, Mantoue, Padoue, Ferrare                                                                                                                                                                 ---- > pour informations et locations de bateaux:  L’Union de la Navigation Interne en Italie (U.N.I.I.)                                                                                           www.unii.org  /  +39 041 92.51.19  /  unii@libero.it / secrétariat :  cellulaire--> 338 8102140                                                                                                                              *  Le tourisme à Venise : www.turismovenezia.it /  www.riviera-brenta.it                                                                                                                                                            *  Ville Card 2016 : www.rivieradelbrenta.com / 39 041 424973                                                                                                                                                                           Location d’House-boats sans permis bateau : www.charterboat.it                                                                                                                                                                 **  L’Hôtel/Restaurant : Concordia Sagittaria/Ve  - Via Roma , 90 - Centro Storico / Tel : 0421 394083.
                                                                                                                                                                                                                             octobre 2016
                                                                                                                                                                                                                             Lydie-Léa Chaize

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                       

 

 

 

 

 

 

 

 


13/10/2016
0 Poster un commentaire

" L'Italie à travers le prisme de ses canaux et, plus encore..." ou " Comment voyager autrement".

Partons à la découverte de terres italiennes dotées d’une histoire, d’un passé culturel et d'un présent touristique jubilatoires !                                                                                  De tous temps et en tous lieux les fleuves ont été source de jouissance et de richesse  pour les hommes qui ont su en exploiter tous les bienfaits.                                                   Le Pô et sa plaine, de même que l’Arno entre autres, n’échappent pas à la règle.  

                                                                                                                                    Venise                                    

                                                                      

                       

                                                                                                            

                                                                        

                                                                                                  Sur le Grand Canal, des journalistes en plein boulot ! 

 

 

Alors, à bord d’un bateau, embarquement immédiat !
Venise a longtemps fasciné les amoureux et, si vous-même avez succombé aux charmes ô combien célèbres de cette ville magique, n’hésitez pas à prendre le temps de dépasser la lagune pour emprunter une multitude de canaux adjacents au Pô, à l’Adige et à l’Arno, grands fleuves italiens.                                                                   Six cents kilomètres de voies navigables vous permettront de louer un bateau avec possibilités d’amarrage, d’appontements et d’accès aux petits ports. Outre les joies de la navigation, les inconditionnels de la Culture se délecteront d’univers variés et insoupçonnés. Insoupçonnés, parce que tout au long du trajet  que vous aurez choisi d'emprunter, vous ferez escale pour visiter les nombreuses villas, situées à l’abri des regards, pour la plupart construites au XVIème et au XVIIème siècles. Villas devenues célèbres par le nom des architectes ou des seigneurs vénitiens qui en avaient fait fréquemment leurs résidences secondaires.                                                                           Cela n’est pas  « L’embarquement pour Cythère »  (le célèbre tableau de Watteau qui révèle des personnages en quête d’amours galantes) mais, un embarquement pour tout un chacun, simplement en quête de beautés…          
Les amoureux de la nature seront enchantés par la flore et la faune, riches d’espèces de toutes sortes. Tout au long de chaque rive, que la nature est belle, reposante, accueillante, dans une symphonie de couleurs fluctuantes au gré des heures !                                                                                                                                                    Quand vous mettrez pied à terre, vous irez  à la découverte de quelques villas parmi une vingtaine d’autres, de la Vénétie.
Par exemple, dans le petit village « La Fratta Polésine » qui s’enorgueillit de la majestueuse villa « La Badoera », vous vous approcherez à pas lent, comme pour vous délecter à l’avance d’aller à la rencontre de cette demeure quasi seigneuriale, construite vers 1555 par le célèbre architecte de l’époque, Palladio. Ce nom Badoera vient de Badoer, descendant d’une des plus anciennes familles de la noblesse vénitienne. Les colonnes doriques et l’imposant escalier conduisent aux fresques singulières qui témoignent de l’alliance des 2 grandes familles, les Badoer et les Loredan.                 
                                                                                              La Badoera                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            
Pas très loin de là, vous serez transporté au XVIIème siècle dans la villa Matteotti où est né et a vécu  Giacomo Matteotti, le célèbre homme politique, Secrétaire Général du Parti Socialiste Italien qui fut assassiné  par les fascistes en 1924. Cette villa sera bientôt un Centre d’Etudes et un Musée consacré à ce martyr.                          L’apothéose de ces quelques visites est la Villa Foscari « La Malcontenta », construite  également vers 1555 sur le bord du Canal de la Brenta par les descendants du Doge Francesco Foscari. Cette demeure, je dirais presque ce Temple, est grandiose par toute sa conception architecturale, par son superbe  portique, véritable salle de bal, qui se reflète dans les eaux du canal. Dans certaines pièces inondées de lumière, quelques fresques aux couleurs presque originelles sont inspirées de la mythologie grecque, chère au poète latin Ovide qui a  « chanté », « Les Métamorphoses ». Située dans un environnement bucolique des plus délicieux, cette villa est habitée par intermittence et, paraît-il, des fêtes somptueuses y sont organisées…

                                                                                                                     

 

                                                                                                                     Quelques fresques dans La Malcontenta. 

 

Au cours de vos périples, faites un saut dans cette charmante petite ville, Rovigo, très riche d’un passé médiéval, notamment d’une curiosité qui n’est pas propre qu’à La Tour de Pise, celle des Tours penchées: la «Torre Donà » et la «Torre Mozza ». Là aussi, édifié par les vénitiens à la fin du XVIème siècle, le curieux Temple de la Beata Vergine del Soccorso, communément appellé « La Rotonde », ne vous aura pas échappé par son architecture octogonale.
                                                                             La Rotonde à Rovigo  

                                                                                     

                                       

 Flâner dans les rues de Rovigo, c’est humer l’air du temps passé, présent à chaque détour du chemin…D’un chemin qui conduit, depuis quelques années à la modernité, celle d’un nœud routier et ferroviaire entre Ferrare et Padoue.  

 

Pour continuer vos vacances de rêves, n’oubliez pas de vous offrir un survol en hélicoptère de ce fameux Delta du Pô, somptueux, grandiose, sublime d’où vous aurez un aperçu des rizières, des cultures de céréales de toutes sortes, de ces parcelles de terres cultivées, impeccablement dessinées, qui témoignent du magnifique travail, voire du labeur des hommes dont on parle trop peu !

                                                                             

                                                                                             

 

                                                                                                              Une vue aérienne du delta du Pô

                                                  

Dans un registre différent, le Canal de la Brenta peut vous conduire vers Padoue, cette magnifique Ville d’Art vénitienne ! Là, vous flânerez tout à loisir sur  la place principale, riche d’un passé historique flamboyant.

 

 

                                                                                        la place Prato delle valle.png

 

                                                                                                                      La place Pratto della Valle

  

 

 

Par ailleurs, si vous voulez visiter la Toscane, vous ne manquerez pas Pise, avec     sa célèbre tour penchée. Et, vous ne manquerez pas  La Fête des Lumières qui se tient traditionnellement le 16 juin : « La Luminara di San Ranieri » en hommage à Ranieri, Saint Patron de Pise et jeune moine à la vie exemplaire. Vous assisterez à un splendide spectacle Son et Lumières sur l’Arno dont les quais sont illuminés par une multitude de bougies sur des supports en bois suspendus, de bougies flottantes et des  banderoles bariolées. Ambiance festive, non dénuée d’une certaine communion entre les êtres….Un beau moment.
L’histoire de la navigation italienne et des voies navigables du XIIème siècle à nos jours est d’autant plus passionnante qu’elle est complexe. J’en veux pour preuve l’histoire du Canal de Navicelli  qui a connu ses heures de gloire entre le XVIème et le XVIIème siècles par les échanges commerciaux de la région. Cependant que, depuis une dizaine d’années ce canal prospère, la navigation de plaisance se développe et il est devenu l’un des pôles les plus importants du nautisme et de la construction navale mondiale.

 

A l’embouchure de l’Arno, dans la Marina de Pise, vous pourrez louer une embarcation et flâner au fil de l’eau, découvrant sur les rives, de-ci de-là quelques  bâtisses historiques, quelques vestiges du fond des âges…
Pas très loin de cette ville réputée,  vous ne résisterez pas à la tentation de visiter     Le Parc Migliarino San Rossore Massaciuccoli, riche d’une faune diverse et variée : oiseaux, canards sauvages, sangliers,…Ce domaine immense peut être visité toute l’année avec des guides qualifiés, que ce soit à  pied, à vélo, à cheval ou en calèche !      Dans un petit village environnant, dénommé « Torre del Lago »,  a vécu le célèbre compositeur Giacomo Puccini. C’est en son hommage qu’a lieu ici chaque année, en juin et juillet, le Festival Puccini, que vous ne manquerez sûrement pas si  vous êtes amateur d’Opéras !                                                                                                                      Enfin et quel que soit votre choix de vacances en Italie, sachez que de mai à septembre, dans une ultime apothéose, vous pourrez également naviguer sur l’Arno pour vous rendre dans la ville la plus mythique qui soit : Florence ! Et, vous passerez sous le fameux Ponte Vecchio, là où une halte s’impose parce que les galeries marchandes vous proposeront ce qu’elles ont de plus beau…et, à deux pas de là, vous déambulerez avec gourmandise dans la fameuse Galerie des Offices, si vous êtes particulièrement féru d’Art Sacré !
Nous savions que l’Italie était d’une fascinante beauté par les trésors de son histoire, par toutes ses Villes d’Art mondialement réputées mais, nous ne savions pas    à quel point elle offrait de nombreuses alternatives notamment celle « d’apprendre la nature » et de contempler de moult façons, à pied, à bicyclette, en bateau, des paysages uniques ! Aussi tous les qualificatifs que nous pourrions utiliser pour décrire de telles réalisations faites par les hommes et pour les hommes, seraient en deçà           de la lettre.                                                                                                                                                                                                                                                                        Avant, pendant ou après…ces nourritures visuelles, voire intellectuelles, si vous aimez les nourritures gustatives, n’hésitez à découvrir la cuisine italienne du chef Maurizio Crepaldi. Dans son restaurant en Polésine, il vous régalera des belles prises du pêcheur passionné qu’il est. Il vous en révèlera peut-être quelques secrets et, si vous êtes sympa…, il vous parlera du repas qu’il a préparé au Vatican, il y a quelques années …                                            
Belles vacances à tous, petits et grands !
-----------------------------------------------------------
Pour tout savoir sur :
*   La navigation sur le Delta du Pô à Venise, Mantoue, Ferrare, Padoue, …                                                                                                                                                         ---- > pour informations et locations de bateaux:                                                                                                                                                                                                       L’Union de la Navigation Interne en Italie (U.N.I.I.) / www.unii.org  / +39 041 92.51.19  /  unii@libero.it  /  secrétariat :  cellulaire--> 338 8102140                                                  *   Les croisières touristiques à bord d’un navire: www.deltatour.it  /  049/8700232                                                                                                                                            *   Le tourisme dans le Delta du Pô :  www.deltapocard.it   /  +39 0426 337824  /  info@deltapocard.it                                                                                                                  *   Le tourisme à Venise : www.veneto.to / +39 041 2795456  /  promointegrata@regione.veneto.it                                                                                                                    *   www.pise.fr                                                                                                                                                                                                                                                                 *   www.florence-tourisme.com                                                                                                                                                                                                                                      *   www.parcosanmorossore.org                                                                                                                                                                                                                                  *  www.puccinifestival.it                                                                                                                                                                                                                                                  *   Le restaurant au bord de l’eau : « Il Bilancione » 17, Via Bacucco 45012 Ariano nel polesine (RO)  /  tél --->  333 1798064.
 ------------------------------------------------------------------
Le saviez-vous ?

 

 *  Venise est inscrite au Patrimoine Mondial de l’Humanité                                                                                                                                                                                         *  Henri III de Valois, roi de France, séjourna dans la Villa Foscari  «La Malcontenta ». Ce nom (en français mécontente) vient d’une légende selon laquelle « une jeune femme mariée à un des Foscari, aurait été reléguée dans ce palais, loin de la belle vie vénitienne, à cause de sa conduite peu exemplaire ». sic.                                                                *   Parmi les nombreuses villas de la Vénétie, il faut noter la villa « Almerico Capra » construite également par le prolifique architecte Andrea Palladio, qui a servi de mise en scène au célèbre cinéaste Joseph Losey dans son Film-Opéra sorti en 1979 « Don Giovanni » de Wolfgang Amadeus Mozart.
                                                                                                                                                                                                                                           décembre 2015
                                                                                                                                                                                                                                                                                          

                                                    

 

 


07/12/2015
0 Poster un commentaire