Mes Coups de Coeur Culturels et bien d'autres...

Mes Coups de Coeur Culturels et bien d'autres...

" La Colère du Tigre " de Philippe Madral *

 

 C’est de Gaulle qui a dit « La vieillesse est un naufrage ! » 

Avec tout le respect que nous lui devons, Claude Brasseur et Michel Aumont nous en font la démonstration contraire dans l'interprétation de

cette très belle pièce.                       

Ici, l’action se déroule dans la maison en Vendée de Clémenceau où le peintre Claude Monet a été invité à passer quelques jours. L’auteur Philippe Madral, dans un texte en clair-obscur nous fait découvrir, avec dextérité, des aspects méconnus de ces 2 personnages importants de la politique et de l’art du début du XXème siècle.

Au crépuscule de leur vie, 2 grands amis se retrouvent Georges Clémenceau (Claude Brasseur) surnommé Le Tigre pour ses colères légendaires et Claude Monet (Michel Aumont)  le  célèbre peintre  des Nymphéas, sous le regard de deux femmes Marguerite Baldensperger - éditrice de

« Démosthène » que prépare Clémenceau  -  interprétée par la délicieuse et élégante Sophie Broustal dont l'homme politique  est follement amoureux et la gouvernante Clotilde qu’interprète avec talent et un accent jubilatoire Marie-Christine Danède.

                                                

                                   Marie-Christine Danède.jpg

                                               Michel Aumont et Marie-Christine Danède

 

Dans un face à face, tour à tour drôle, émouvant, confidentiel et lucide les deux hommes se tiennent tête. Un Clémenceau magistral et brillant en la personne de Claude Brasseur  qui harcèle, avec force et vitalité, son ami aux fins de respecter son engagement, celui  de fournir  une fresque de 12 mètres au Musée de l’Orangerie  et un Monet que Michel Aumont joue en nuance et sobriété, affaibli par son début de cécité mais aussi convaincu, en toute modestie, de l’imperfection de son œuvre qu’il a détruite.

  

                                  un décor à la Monet.jpg

                             Deux amis sur fond de décor inspiré de Catherine Bluwal

 

Dans un face à face, tour à tour drôle, émouvant, confidentiel et lucide les deux hommes se tiennent tête. Un Clémenceau magistral et brillant en la personne de Claude Brasseur  qui harcèle, avec force et vitalité son ami, aux fins de respecter son engagement, celui  de fournir une fresque de 12 mètres au Musée de l’Orangerie  et un Monet que Michel Aumont joue en nuance et sobriété, affaibli par son début de cécité mais aussi convaincu, en toute modestie, de l’imperfection de son œuvre qu’il a détruite.

Au fur et à mesure s’égrainent les souvenirs. Les échanges sur l’âge, l’amour et l’amitié sont empreints de mélancolie mais, Clémenceau ne renonce jamais et, Monet  dans un moment de grâce (Michel Aumont magnifiquement habité), face à l’Atlantique, nous décrit par petites touches les couleurs, que l’on devine imprégnées de lumière, d'un tableau qu'il envisage dans l’instant…                                                                         

Dans « La Colère du Tigre », l’écriture de Philippe Madral, la mise en scène de Christophe Lidon, les décors, les lumières de Marie-Hélène Pinon,…, tout est poésie, tout contribue à donner cette touche impressionniste à l’instar de la mouvance artistique de Monet qui, plus tard, respectera son engagement et le Musée de l’Orangerie aux Tuileries se verra offrir l’immense et immortelle fresque « Les Nymphéas »  qu’on ne se lasse pas de visiter depuis.

Ce spectacle offre un moment d’humanité où l’amitié règne en maître, où l’amour, quasiment impossible entre un homme d’âge mûr et sa cadette de quarante ans, nous donne une leçon de lucidité infiniment touchante… Claude Brasseur disant à son rêve d’amour: « Je vais vous aider à vivre, vous m’aiderez à mourir… »

  

                                   Sophie Broustal et Claude Brasseur.jpg

                                      Marie-Christine Danède et Claude Brasseur

 

 

 

Une heure trente de théâtre à ne pas manquer.

--------------------------------------------------------

* Théâtre Montparnasse 31 rue de la gaîté 75014 Paris
   Réservations : 01 43 22 77 74 : www.theatremontparnasse.com
   - - - >  du mardi au samedi à 20h30
   - - - >  matinées le samedi à 17h30 et le dimanche à 15h30

             jusqu'au 28 février 2015

 

 

                            

                                                                 

                                                                                                                                                    Lydie-Léa Chaize

 

                                                                                                                                                                                   octobre 2014

 

N.B. Claude Brasseur figure sur la liste des meilleurs comédiens nommés aux " Molières 2015".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



17/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres