Mes Coups de Coeur Culturels et bien d'autres...

Mes Coups de Coeur Culturels et bien d'autres...

« Le Roi nu » * de Evgueni Schwarz

 

 

                                                               AfficheRoiNu-473x700 mai 2014.jpg

 

Evgueni Schwarz créa « Le Roi nu » en 1934. La pièce fut aussitôt censurée par les autorités soviétiques, qui y virent une critique déguisée de Staline ; en réalité, Hitler était plus particulièrement visé.                                                                                                                                                        Qu’importe…c’est en fait toutes les tentations et les dangers de l’autoritarisme qui sont ici dénoncés.  « Le Roi nu » ne fut joué qu’après la mort de l’auteur, dans les années 1960. Il est actuellement représenté au Théâtre 13 par la troupe « Tutti Quanti », composée pour la plus part de comédiens et de la metteuse en scène Léa Schwebel, issus d’une même philosophie, celle entre autres, du cours d’Alain de Bock.  Et il faut bien le dire, le résultat est exceptionnel.

Henri, un garçon porcher, tombe amoureux de la belle Henriette qu’il séduit grâce à sa musique. Las ! Henriette est une princesse, et son papa le roi (un crétin pompeux) ne saurait consentir à une telle mésalliance. Il s’empresse donc de promettre sa fille au souverain son voisin, un fat colérique et bedonnant particulièrement fier de ses armoiries et de son sang pur. Le porcher-poète trame alors un petit complot, assisté de sa fidèle amie Christiane, pour délivrer sa bien-aimée.

Ce qui commence comme une innocente  et délicate bluette glisse doucement vers la satire burlesque. On rit alors beaucoup, d’un rire enchanté par tant de finesse sous l’apparence faussement naïve du conte. Le dramaturge s’est en effet inspiré de trois d’entre eux (tous d’Andersen) pour composer sa pièce. Il égratigne, il montre le ridicule des baudruches imbues de leur petit pouvoir pour mieux les dégonfler. La poésie de l’enfance se marie à la réflexion de l’adulte avec bonheur ! Le final enlevé, résolument optimiste, invite à s’affranchir de « la servitude volontaire » et à penser sans complexes à des lendemains qui chantent.

Les comédiens sont formidables : ils chantent, ils dansent, et bien sûr jouent à merveille ! Leur enthousiasme est communicatif et à la Première les spectateurs n’ont pas boudé leur plaisir, applaudissant à tout rompre à la fin de la représentation. Sous le charme, ils se sont laissés transporter au royaume de féérie. La scénographie, très élaborée sous un dehors dépouillé, montre pourtant les changements de costumes sur le plateau même. Cela n’ôte rien à la magie de la pièce, au contraire, on est fasciné par la performance des sept comédiens qui, comme autant de prestidigitateurs, interprètent 48 personnages !

On l’aura compris, il ne s’agit nullement d’une critique politique pesante. Il s’agit plutôt de nous ouvrir les yeux en nous invitant à porter un regard d’enfant à la fois très sage et très innocent sur le monde, le regard même de celui qui crie à la fin de la pièce la vérité toute nue, aussi nue que le roi. Et tout devient simple, même si nos cœurs d’adultes rendent parfois les choses bien compliquées…

Venez contempler le Roi nu, misérable sans ses oripeaux honorifiques, et riez à sa vue ! Oui, riez, car du rire vient la liberté !

Il est à souligner que ce spectacle se déroule au Théâtre 13 qui a souvent des programmations de qualité; nous en voulons pour preuve la nomination aux Molières 2014 de 2 dramaturges et d’une comédienne qui se sont produits dans ce théâtre.

----------------------------------------------------------------------------------

*  Théâtre 13 / Jardin,  103 Bd Auguste Blanqui 75013 Paris                                                             

    Réservations : 01 45 88 62  22                                                                                                   

    Jusqu’au 22 juin 2014

 

                                                                                                                                      Sandrine Cambou

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



21/05/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres