Mes Coups de Coeur Culturels et bien d'autres...

Mes Coups de Coeur Culturels et bien d'autres...

" Le Souper " de Jean-Claude Brisville *** , mis en scène par Daniel et William Mesguich?

Jean-Claude Brisville, ce brillant auteur disait « Une pièce de théâtre s’écrit à toute vitesse ou ne s’écrit jamais ».                                                                               Propos qui pourraient être controversés  mais qui, à l’évidence lui ont réussi. Oui, cette pièce est magistralement écrite et quand on aime la subtilité de la langue française, on ne peut que se réjouir d’entendre un plus-que-parfait du subjonctif utilisé avec un tel brio.
                                                   vue d'ensemble du souper.jpg
Virtuosité que l’on peut attribuer aussi aux deux interprètes  Daniel et William Mesguich. Le premier incarnant à merveille, dans un diction parfait, un Talleyran incisif et sournois. Le second, William - méconnaissable dans sa perruque brune - lui donnant la réplique, n’est rien moins qu’un Fouché subtilement impétueux,     fort de ses prérogatives.
Dans une pièce au décor savamment étudié et autour d’une table dressée avec sobriété, ce 6 juillet 1815, un souper aux chandelles réunit les deux hommes qui s’affrontent à fleurets mouchetés, dans l’espoir pour l’aîner de restaurer la Monarchie en France, pour son cadet de  proclamer une République. Quoiqu’il en résulte, pour chacun d’eux, le but ultime étant de garder le pouvoir !                                                                                                                                                      Et, pour cause….
Au cours de ce festin raffiné, on assiste à des échanges diablement savoureux :                                                                                                                Fouché s’exclamant : foie gras truffé !                                                                                                                                                                                             Talleyrand : du Périgord, donc de chez moi.                                                                                                                                                                                           Fouché : Prince,vous savez vivre.                                                                                                                                                                                                       Talleyrand : une habitude, Monsieur Fouché: le savoir-vivre et le savoir mourir. Cela, chez nous, se sait à la naissance.
Un régal !  Un talentueux duo père/fils. Symbiotique ! A ne pas manquer.
--------------------------------------------------------------------------------
 ***  Théâtre de poche Montparnasse 75 bd du Montparnasse 75006 Paris.                                                                                                                           Réservations : 01 45 44 50 21 / www.theatredepoche-montparnasse.com
             
                                                                                                                                                                                                 Lydie Léa Chaize


07/02/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres