Mes Coups de Coeur Culturels et bien d'autres...

Mes Coups de Coeur Culturels et bien d'autres...

" ROUGE " de John Logan ***

                                                                      

   

                                                          Affiche-ROUGE-web.jpg

 

 

Après avoir commencé une carrière de dramaturge au théâtre en 1985, John Logan  est producteur et scénariste de films  américains, connu et reconnu. Il revient à ses premières amours, les dramaturgies théâtrales, en écrivant notamment  la pièce ROUGE, qui sera jouée pour la première fois à Londres en       2009 et reprise à Broadway, où il obtiendra  au moins six Tony Awards.                                                    C’est dire qu’une telle pièce ne pouvait échapper à Jérémie Lippman, metteur en scène de talent, à l’affût d’œuvres hors normes !...                                                                                                                                 Ici, l’histoire se déroule dans les années cinquante à New York, dans l’atelier de l’artiste-peintre américain Mark Rothko, au sommet de sa gloire. A la suite d’une importante commande il vient d’embaucher un assistant. Avec la maestria qu’on lui connaît Niels Arestrup interprète un Mark Rothko très sûr de lui, doté d’un ego démesuré, face à son jeune assistant Ken, interprété par Alexis Moncorgé qui lui résiste avec autant d’assurance, considérant qu’il est un peintre lui aussi…

                                                                    

D’emblée, le metteur en scène nous plonge dans l’antre de la création, dans un espace scénique toujours en mouvement. Les toiles blanches à conquérir ou les tableaux à revoir qui appellent l’exigence, défilent sous nos yeux grâce à un système de poulie, grands formats obligent. Les nombreux pots de peintures dispersés sur le sol, les différents pigments sont là, pour que Ken prépare la mixture avec laquelle le Maître  accomplira son œuvre. Alors un dialogue passionnant s’engage entre les 2 comédiens. Les échanges musclés, entre un Maître confirmé et une jeune pousse, voire un maître en devenir, traitent en fait, non seulement de la création picturale, mais de l’Art en général.  Adepte de la pensée Nietzschéenne, Mark Rothko considère que l’art est le bonheur suprême de l’existence et qu’il faut renverser toutes les valeurs ascétiques et rationalistes, pour retrouver cette puissance de vie instinctive. Celle qui engendre l’inspiration et la créativité de l’artiste, tout en stimulant sa pensée.

                  

              dialogue rougeJ.STEY_MG_0591-WEB.jpg

 

 

Sujet complexe qui permet au célèbre peintre, expressionniste abstrait, exigeant, colérique, mais ô combien brillant, d’exprimer une pensée profonde: « Tu ne seras pas un artiste tant que tu ne seras pas cultivé » ….. , «  Etre cultivé, c’est savoir où tu te situes dans l’évolution continue de ton art et du monde »…., « Toute ma vie, j’ai cherché à créer un espace……, un espace où le visiteur pourrait vivre dans la contemplation de l’œuvre et lui accorder un peu de la même attention et de la même importance que moi-même je lui accorde ». sic. Nous voyons là aussi chez Rothko, un  désir de symbiose entre son tableau et  l’observateur, qui devra capter la propre pensée de l’artiste.  Vaste ambition !...      

 

 

Arestrup et moncorgé1920x0x22151-or.jpg

 

                                                           

Epris de culture et de métaphysique, Rothko n’a de cesse de vouloir donner une leçon de créativité à Ken, qui l’exaspère en lui suggérant de rajouter du rouge à la mixture qu’il lui prépare. En fait, c’est quoi du rouge ? vocifère le Maître : « Tu veux dire écarlate, tu veux dire cramoisi, tu veux dire prune, vermeil, magenta, bordeaux, saumon, carmin, corail, aubergine, lie-de-vin ?                                                          Plutôt doué dans sa dialectique, l’assistant ne s’en laissera pas compter….  

 

Deux comédiens magnifiques : Niels Arestrup un monstre sacré, face à « un sacré » assistant Alexis Moncorgé ! Découvert dans Amok en 2016, il a été récompensé par le Molière de la révélation théâtrale.

Tout concourt à la réussite de ce spectacle, la scénographie, les lumières, la musique,….                          

 

Un moment de théâtre à ne pas manquer, que vous soyez féru (e) d’art ou béotien(ne).

Un pur ravissement, dans une joute verbale passionnante !

 

-------------------------------------------------------------------

***  Théatre Montparnase, 31 rue de la Gaîté 75014 Paris.                                                             Réservations : 01 43 22 77 74 / theatremontparnasse.com

 

                           Jusqu’au 22 décembre 2019

                                                                     Lydie Léa Chaize



04/10/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres