Mes Coups de Coeur Culturels et bien d'autres...

Mes Coups de Coeur Culturels et bien d'autres...

" Zazie dans le métro " de Raymond Queneau *

Adaptation et mise en scène de Sarah Mesguich.

 

La Compagnie du Théâtre Mordoré se lance régulièrement pour défi d’adapter à la scène des textes qui ne lui sont pas forcément destinés. Cependant, actuellement elle donne à voir, sous la houlette de Sarah Mesguich, « Zazie dans le métro », un texte tiré du célèbre roman de Queneau. Une version toute aussi trépidante que le récit original !

 

                                                  

                                                    Zazie (image).jpg

 

Une gamine effrontée se voit confiée par sa mère à son oncle parisien, brave homme et artiste de cabaret à ses heures. Pour Zazie, petite provinciale, cette escapade est une aubaine : elle va pouvoir enfin aller dans le métro ! Mais pas de chance, celui-ci est en grève…  Tout de même, la petite fille verra et apprendra bien d’autres choses : au terme de son court et intense périple, elle aura « vieilli ». Il faut bien un jour en passer par là…

Personnages pittoresques et parfois un peu piqués, situations cocasses voire surréalistes, Zazie zigzague dans Paris pour le plus grand bonheur du spectateur. Elle l’entraîne dans un rythme intrépide, l’éblouissant de sa verve et de son regard aigu sur le monde. Et pour causer, elle cause, comme dirait le perroquet Laverdure ! Mais pas pour ne rien dire. Elle interroge les adultes avec perspicacité, parfois avec  insistance…, au point d’en bouleverser plus d’un…

La mise en scène, les effets de son et de lumière mettent en valeur l’alternance des huis-clos et de la rue, grouillante, exubérante presque. Le spectateur passe ainsi d’une émotion à l’autre, dans ce monde où se déroulent petits drames et franches comédies. Un monde où le rapport de l’enfant aux grandes personnes est questionnant. Un monde doux-amer et changeant, dont Sarah Mesguich a su restituer, avec talent, la subtilité.

Saluons également la performance de Jacques Courtès en tonton-tata et de Léopoldine Serre en Zazie montée sur ressorts !

A voir absolument, pour se replonger dans un Paris popu largement disparu, et dans une enfance qui peut-être, du moins faut-il l’espérer, ne l’est pas tout à fait…

--------------------------------------------------------

* Théâtre du Lucernaire 53 rue Notre-Dame-des-Champs 75006 Paris

   Réservations : 01 45 44 57 34 / www.lucernaire.fr

   Du mardi au samedi à 20h, dimanche à 17h

    Jusqu’au 12 avril 2015

 

 

                                                                                                                               

                                                                                                                                 Sandrine Cambou, chroniqueuse

 

 



17/02/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres